Assemblée_nationale
assemblée nationale
baobab
baobab
fort
fort
Ministere_des_affaires_etrangere
ministere des affaires etrangere
monument
monument de la renaissance
mosquee_corniche
mosquee corniche
palais
palais
pont st louis
pont Faidherbe
mosquee_Touba
grande mosquee de Touba
vue dakar
ville de dakar
Bootstrap Slider

LYCÉE AMETH FALL DE SAINT-LOUIS 1080 Vue(s)


adresse : Quartier « Sud » ou Sindoné

Situé dans le quartier « Sud » ou Sindoné, 1ère zone d’implantation européenne, le lycée Ameth Fall possède plusieurs bâtiments réunis autour d’une magnifique cour.

Construit en 1840 sur les traces de l’ancien cimetière catholique de Saint-Louis, il a d’abord abrité l’hôpital civil, la Medersa, le collège Blanchot qui deviendra Ecole Primaire Supérieure de Jeunes Filles Ameth Fall, Collège Ameth Fall.

Depuis 1962, il est le Lycée de Jeunes Filles Ameth Fall de l’île. Le nom de Ameth Fall est étroitement lié à l'Ecole d'Otages appelé aussi «Collège des fils de chefs et Interprètes » dont la création de l'Ecole est attribuée à Faidherbe en 1861. La prise d'otages, que l'on se contentait de garder à vue pour tenir en respect leurs parents, était une pratique utilisée par le colonisateur dès sa prise de possession des territoires. Le « Collège des fils de chefs et Interprètes » a partagé les mêmes locaux et la même direction que la Medersa ou Ecole d'Enseignement Supérieur Musulman; cette école, qui fut créée pour but de former le personnel enseignant des écoles.

Ameth Fall, de son vrai nom, Ameth Ould Khoury Sène est, sans conteste, d'origine maure. Il est né en 1836 à Boutilimith, ville située au sud de l'actuelle République Islamique de Mauritanie. Ameth Fall a exercé les fonctions de surveillant et de surveillant général de l'Ecole des fils de chefs jusqu'au 10 mai 1904, date à laquelle il démissionné. Il a été membre du Conseil Colonial de Saint Louis. Apres sa démission en 1904, il a été nommé surveillant principal honoraire du «Collège des fils de chefs et Interprètes ». Entre temps il a été cité comme témoin principal dans le traité conclu entre Victor Ballot Directeur des affaires politiques représentant du gouverneur du Sénégal Signac, Lesseps et Alboury Ndiaye, Bourba Djolof, traité plaçant le Jolof sous souveraineté et sous protectorat français.


galerie photos


localisation